Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

UNESCO-SOUTIENT-FRANCE-MYBER

La Via Francigena devrait faire partie de la liste des patrimoines mondiaux reconnue par l’Unesco. Tout au long du Moyen Âge, Rome fut la plus importante de toutes les destinations pour d’innombrables pèlerins venant de toute l’Europe. Ils cheminaient sur la Via Francigena. Cet ensemble de chemins qui reprenait notamment les voies romaines de l’Antiquité et s’enrichissait de nombreuses variantes, traversait les territoires actuels de la France, de la Suisse et de l’Italie. De Canterbury à Rome la via Francigena retrace la route que suivit Sigéric pour se rendre à Rome en 990 afin d’y rencontrer le pape, et recevoir le pallium symbolique de sa nomination d’ Archevêque de Canterbury. Dans un manuscrit, il décrit les 79 étapes de son voyage de retour, de Rome à Canterbury. 48 étapes en Italie, 7 en Suisse, 24 en France. Cette ancienne voie médiévale est aujourd’hui reconnue comme Grand Itinéraire Culturel du Conseil de l’Europe. Tout au long du trajet les monuments historiques justifient l’inscription de la Via Francigena au Patrimoine mondiale de l’Unesco. La route de pèlerinage Via Francigena a joué un rôle essentiel dans les échanges et le développement religieux et culturel au cours du Moyen Age. Au même titre que les chemins de Saint-Jacques de Compostelle, la Via Francigena mérite la découverte. Ce chemin remonte à 58 avant JC, à l’époque où Jules-César ouvre une route à travers la France par la « Route de Rome » ou la « Via Francisca ». Les besoins des pèlerins se rendant à Rome à partir du Nord de l’Europe furent satisfaits grâce à la création d’un certain nombre d’édifices, dont beaucoup furent créés sur les sections françaises. La Via Francigena est un témoignage exceptionnel de l’influence de la religion chrétienne dans toutes les classes sociales et dans plusieurs pays d’Europe au Moyen Age. Son inscription au patrimoine mondial de l’Unesco nous semble intéressante. Cet itinéraire entre en France par ou non loin de Calais, puis traverse Wissant, Guines, Licques, Arras, Bapaume, Péronne, St Quentin, Tergnier, Laon, Reims, Châlons-en-Champagne, Brienne-le-Château, Bar-sur-Aube, Clairvaux, Châteauvillain, Mormant, Langres, Champlitte, Besançon, Ornans, Pontarlier, Les fourgs que nous avons choisis comme villes étapes majeures sur le parcours français. Il ne fait aucun doute que la reconnaissance du Conseil de l’Europe puis celle de l’UNESCO, devraient constituer des éléments décisifs dans le renouveau de la via Francigena.

Pour toutes informations : charlesmyber@laviafrancigenaenfrance.fr

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :